Hier soir quand je me suis couché ...

Hier soir quand je me suis couché, j’ai visualisé mes mouvements et j’ai idéalisé la façon dont j’allais travailler sur moi.

Debout à 4 h 15 Am, clients à domicile à 6 h 00 am , prêt au gym à 8 h 00 am, j’ai mis les pieds sur le plancher et je me suis minder à faire plus que moi, à être plus déterminé, à être plus courageux , à affronter mes peurs d’avoir mal. Sentir la fonte assaillir ma structure interne, sentir le sang gicler dans ses muscles, l’engorgement sanguin absolu. Une série après l’autre, toujours aussi intense, toujours concentré à faire mieux, à sentir la fibre se découper à chaque coup d’altère, la brûlure profonde et douloureuse, la contraction corporel total. Vous avez peur d’avoir peur, vous manquez de constance, vous ne fixez pas vos buts, vous vous défilez devant l’infranchissable... ça rien avoir avec les altères, vous faites comme vous êtes.

C’est comme ça partout, dans toutes les sphères de votre vie. Est-ce que je pense y arriver un jour….je ne pense pas à ça. Je m’améliore toujours, comme l’esclave de ma propre démence, je ne suis pas capable d’arrêter de vouloir me dépasser, je suis mentalement insoutenable, même si c’est difficile, même si ça fait mal, même si je ne suis pas le meilleure de la planète, même si je ne suis pas le champion de tout les temps, je respect mon engagement envers moi-même. Me dépasser, avoir du plaisir à la faire, être satisfait quand je quitte la salle et finalement me rendre compte que j’accomplis l’impossible à tous mes entraînements.

Qu’est-ce qui est le plus difficile, avoir le courage de vouloir changer les choses et de tenir son bout ou d’abandonner sans avoir eu la curiosité de savoir ce que ça aurait donné si j’avais poussé plus loin? Je pense sincèrement que c’est ça être un champion, ça se fait à tout les jours. Ça fait plus de 20 ans que je m’arrache l’âme avec l’acier et pour être franc avec vous……j’ai l’impression que ça commence à vouloir devenir intéressant, l’acier et moi on s’est affronté plus d’une fois et on s’aime toujours. La vie c’est comme aller au cinéma, t’as un billet pour entrer et regarder le film avant de te lever pour t’en aller. Profite de la représentation, soit attentif, ne manque rien, attrape chaque instant, si tu quitte en plein milieu du film de ta vie, c’est peut-être que ce film là est le rôle d’un autre, tu joue à quoi??Et malheureusement tu n’as rien compris. Si tu es attentif, tu en ressortiras les yeux remplis de feu avec d’éblouissantes images et des émotions que toi seul, ce sera donné.

Arrêtez de passe à côté, il fait froid, il fait trop beau, ça me tente pas, j’ai pas le temps, c’est plate, ça va pas assez vite, je fait ce qu’on me dis , mais ça ne marche pas (le problème est derrière le volant) j’y arrive pas, je fais ça chez nous (caché des autres)c’est répétitif et aliénant, (travailler dans le même bureau pendant 30 ans avec le même horaire pour finir dans un foyer pour ainé et ne plus avoir l’élémentaire capacité de se retenir avant d’aller au toilette……ça aussi c’est aliénant).

Bref….je ne sais pas ce que vous attendez pour bouger et vous occuper de vous, mais dites vous que, ce que vous ne faites pas aujourd’hui, va revenir vous chercher plus tard. Passé trente ans d’âge, la machine est entretenue ou remisé. Sachez bien que dans la vie tu soumissionne ou t’es soumis…..moi je n’ai d’allégeance à personne, mis à part la femme de ma vie et à l’inéluctable capacité de l’acier de dessiner sur moi les marques de sa brutalité et de son authenticité.

Toujours là pour vous motiver et vous fouetter (au sens figuré, hé,hé)…

Marc-Antoine Grondin…..LE Coach…

À ne pas manquer
Derniers posts
Thèmes populaires

Abonnez-vous pour recevoir les promotions et les nouvelles publications du blog

2012-2019. Marc-Antoine Grondin, entraîneur professionnel privé. Tous droits réservés.
  • https://www.youtube.com/channel/UCV5
  • Grey Instagram Icon