Je ne suis jamais sûr de pouvoir affronter l’acier comme je le veux.

Je ne suis jamais sûr de pouvoir affronter l’acier comme je le veux. J’ai souvent peur deme décevoir et de ne pas livrer la marchandise, car je veux me dépasser, mais vraiment. Mes attentes face à moi sont sévères et élevé. A tout les coups, je me débrouille bien. Pour moi travailler lourd, intensément et durement, c’est ma méthode. J’adore arracher du sol l’indécollable, j’aime affronter l’accroupissement qui nous donne froid aux yeux, sentir l’effort au paroxysme de la brisure psychologique, j’aime sentir la barre descendre sur ma cage et déployer la pression approprié pour extirper ce qui tend à m’assaillir. Comme je dis souvent « Too Much Is not enought ».Je suis toujours content de quitter la salle et de m'accomplir. J’ai commencé à 16 ans le 23 mars 1988, j’entame donc le 1⁄4 de siècle avec le métal et la froideur de sa réalité. Je suis vraiment resté un « Bodybuilding enthusiasm ».On a tous une bête à dompter....moi la mienne veux rien savoir. Indomptable, incorrigible, inflexible, mais combien satisfaisante et dynamique soit’ elle. Elle a fait de moi un gagnant, car tous gagne à faire du bodybuilding. Je n’ai pas finis, je suis en continuité, je suis moi la bête sortie du fer par la haine avec la rage de vouloir gagner l’estime de soi. Ça, aucun trophée ne procure ceci.....jamais.

Do it right now body....coz Hell never wait.....never ....hé,hé,hé,hé

À ne pas manquer
Derniers posts
Thèmes populaires

Abonnez-vous pour recevoir les promotions et les nouvelles publications du blog

2012-2019. Marc-Antoine Grondin, entraîneur professionnel privé. Tous droits réservés.
  • https://www.youtube.com/channel/UCV5
  • Grey Instagram Icon